Interview de Jamal Belahrach, président de Manpowergroup Maghreb
 



 









 « Il faut développer le sur-mesure dans le management »

En 1997, ce cadre franco-marocain est retourné dans son pays d’origine pour lancer les activités de Manpower Maroc en tant que DG. Il est aujourd’hui  président de ManpowerGroup Maghreb et DOM-TOM (Antilles, Océan Indien, Nouvelle Calédonie). Le 25 juin 2015, il animera l’atelier « De la RSE au management socialement et économiquement responsable » lors du Congrès international francophone des RH au Cnit La Défense.

Propos recueillis par Sylvie Aghabachian


Comment les entreprises peuvent-elles miser sur l’ère du capital humain ?

L'ère du capital humain est une ère où pour faire la différence sur un marché, il ne suffit pas seulement d’avoir de l’argent, mais bien des talents qui créeront ces produits ou services qui donneront les avantages concurrentiels aux entreprises. La rareté des compétences devient de fait un enjeu dans cette nouvelle ère. Aujourd’hui, malgré la crise économique, les talents choisissent les entreprises et non plus l’inverse. D’où un marketing puissant de la marque employeur. Ce marketing est  celui de la marque et de son ou de ses dirigeants ;  ils doivent donner envie d’’intégrer l’entreprise avec des arguments qui dépassent le package classique. Dans cette ère, il faut développer le sur-mesure dans le management et la personnalisation dans la relation, d’où de nouveaux défis sur les compétences managériales.

 

Qu’entendez-vous par un  management socialement et économiquement responsable ?

Manager, c’est créer les conditions de la performance des équipes pour leur permettre de gagner en efficacité et contribuer à la création des richesses de l’entreprise. Pour cela, il faut donner du sens aux collaborateurs et leur permettre d’associer leur propre vision du monde à celles qu’ils pourraient vivre au sein de l’entreprise. On appelle cela l’alignement. Dès lors, l’efficacité économique est de fait au rendez-vous. Un collaborateur doit sentir que son organisation est non seulement alignée avec ses valeurs et qu’en même temps qu’elle se développe, elle crée également de la richesse dans son écosystème et ce, avec et pour toutes les parties prenantes.

 

Comment le Maroc prend-il conscience de l'importance du rôle social de l'entreprise ?

Les agrégats sociaux du Maroc ne sont pas vraiment au beau fixe malgré la dynamique économique évidente. De ce fait, les opérateurs économiques doivent intégrer cette donnée essentielle de la responsabilité sociale. Elles doivent commencer par les basiques. Payer la totalité de leurs impôts, déclarer 100% de leurs salariés. Ensuite, la dynamique de recrutement des jeunes diplômés, L’intégration de stagiaires et d’autres actions ne doivent plus être une option mais une contribution volontariste à la réussite du pays.

 

 


Powered by AVANTI Technologies